AP Photo/Koji Sasahara Shinzo Abe (gauche) et Yuriko Koike.

TOKYO — Le premier ministre du Japon, Shinzo Abe, a déclaré dimanche que son gouvernement «soutient entièrement» la position américaine de faire pression sur la Corée du Nord au sujet de son programme d’armement nucléaire et de laisser toutes les options ouvertes.

Dans un débat télévisé, dimanche, entre les chefs des principaux partis politiques au Japon, Shinzo Abe a affirmé que la Corée du Nord avait renié de nombreuses promesses par le passé concernant l’abandon de son programme nucléaire. Des promesses faites dans le cadre de négociations à six, avec la Chine, les États-Unis, la Russie, la Corée du Sud et le Japon.

Shinzo Abe dénonce la stratégie de Pyongyang d’utiliser le cadre du dialogue international pour gagner du temps afin de développer sa technologie nucléaire en parallèle. Le premier ministre conclut que la communauté internationale n’a plus les moyens d’être trompée encore une fois.

Shinzo Abe n’a pas directement fait référence au micromessage publié par le président américain Donald Trump sur Twitter au cours de la fin de semaine.

Donald Trump a écrit que 25 années de négociations n’ont pas fonctionné, avec «des ententes violées avant même que l’encre ne sèche, en se moquant des négociateurs américains. Désolé, mais un seul moyen va fonctionner!»

L’inquiétude entourant les agissements de la Corée du Nord représente un enjeu majeur de l’élection parlementaire japonaise prévue pour le 22 octobre.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!