The Associated Press

LONDRES — Les autorités policières de Londres ont libéré le conducteur de 47 ans impliqué dans l’accident qui a blessé 11 piétons, samedi, devant le Musée d’histoire naturelle.

L’individu suspecté de conduite dangereuse demeure «sous enquête», précise la police londonienne.

L’homme n’a pas été identifié et aucune accusation n’a été déposée contre lui pour le moment.

L’accident survenu à 14h20, heure de Londres, samedi après-midi, a d’abord fait craindre un nouvel attentat terroriste en raison des circonstances semblables à d’autres attaques contre des piétons sur le pont de Westminster et le pont de Londres.

Ces craintes ont entraîné le déploiement massif d’équipes d’urgence et l’évacuation des commerces voisins. Plusieurs rues ont été fermées à la circulation.

Ce n’est que plusieurs heures plus tard que les policiers ont confirmé qu’il s’agissait d’un accident de la route, sans lien avec avec le terrorisme.

Aucune des blessures subies aux jambes ou à la tête par les victimes ne se sont avéré graves malgré l’hospitalisation de neuf personnes. La plupart des blessés ont obtenu leur congé.

Les policiers invitent les témoins ou toute personne qui détient des images vidéos ou photographiques de l’événement à communiquer avec les enquêteurs.

Le niveau d’alerte terroriste en Grande-Bretagne demeure au point le plus élevé, indiquant une forte probabilité d’attentat.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!