AP Photo/Richmond Brentuo

ACCRA, Ghana — Deux explosions dans une station-service au Ghana ont tué au moins sept personnes et entraîné l’hospitalisation de 68 blessés, ont rapporté les autorités, dimanche.

Les deux explosions ont causé un immense panache de fumée au-dessus de la station-service de la bannière LNG, située près de Legon, en banlieue d’Accra.

Le vice-président du Ghana, Mahamudu Bawumia, s’est rendu sur les lieux de l’accident, tôt dimanche, et il a promis que le gouvernement allait travailler à éliminer ce genre de tragédies.

M. Bawumia a rappelé que huit explosions de ce genre se sont produites en trois ans et que c’est beaucoup trop.

Le ministre de l’Information du Ghana a confirmé le nombre de victimes décédées et a ajouté que des dizaines de personnes ont été traitées pour des blessures mineures et ont obtenu leur congé.

La première explosion d’un réservoir d’essence, en fin de journée samedi, a été suivie par une deuxième déflagration. La cause exacte de l’accident demeure inconnue alors que l’enquête se poursuit.

En mai dernier, une explosion s’est produite dans une usine à Takoradi, alors qu’un camion-citerne déchargeait du pétrole liquéfié dans les réservoirs de la compagnie Ghana Household Utilities Manufacturing.

Cette explosion a entraîné la mort d’au moins six membres des services d’incendie qui combattaient le brasier, en plus de blesser au moins 80 autres victimes.

En juin 2015, une explosion dans une station-service a tué plus de 150 personnes, dont plusieurs qui s’étaient rendues sur place pour s’abriter des fortes pluies.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!