SANTA ROSA, Calif. — Des centaines de pompiers et de policiers se rendaient en Californie, mardi, pour combattre les incendies de forêt qui ont causé la mort d’au moins 17 personnes, en plus de détruire des milliers de bâtiments en quelques jours.

Les autorités espèrent que les températures plus froides et les vents plus légers les aideront à maîtriser le brasier, qui a détruit plus de 2000 maisons et commerces jusqu’à maintenant.

Brad Alexander, porte-parole du Bureau des services d’urgence du gouverneur, a affirmé que la météo s’était avérée plus clémente, soulignant toutefois que la situation pourrait changer.

Les pompiers appelés en renfort proviennent d’autres régions de la Californie et du Nevada. Les policiers en surplus aideront à mener les évacuations et à protéger les bâtiments des pillages.

En plus des 17 victimes, au moins 185 personnes ont été blessées depuis le début des incendies dimanche. Les autorités ont aussi reçu plus de 200 rapports de disparition de personnes. La porte-parole du comté de Sonoma, Maggie Fleming, a toutefois précisé qu’il était possible que ces résidants soient en sécurité, mais qu’ils ne puissent pas répondre aux appels et aux messages de leurs proches.

Ces incendies de forêt comptent parmi les cinq feux de forêt les plus mortels de l’histoire de la Californie, et les autorités s’attendent à ce que le nombre de victimes augmente.

Parmi les victimes, on compte Charles et Sara Rippey, mariés depuis 75 ans et qui, apparemment, n’ont pas été capables de fuir les flammes à temps.

À plus de 640 kilomètres du brasier, les flammes commençaient à menacer le sud de la Californie également. Des milliers de personnes ont dû fuir un incendie qui a endommagé plus de 24 structures, dont des maisons. Les vents chauds et secs de Santa Ana ont alimenté l’incendie, qui s’est rapproché de certaines banlieues du comté d’Orange et de propriétés équestres du sud-est de Los Angeles. Plus d’une douzaine d’écoles ont été fermées.

Le brasier s’est propagé sur plus de 31 kilomètres carrés en moins de 24 heures alors que des hélicoptères et des avions l’aspergeaient d’eau et de retardateur de flammes. Une armée de pompiers, formée de 1100 personnes mardi matin, était aussi à pied d’oeuvre.

Parmi les 17 brasiers qui brûlaient sur une région de plus de 320 kilomètres, les plus importants se trouvaient dans les comtés de Napa et Sonoma — qui abritent des dizaines de vignobles populaires auprès des touristes. Les incendies ont entraîné de la fumée jusqu’au sud de San Francisco, à 96 kilomètres de là.

Environ 3200 personnes ont trouvé refuge dans l’un des 28 centres d’hébergement de Napa et de Sonoma.

À Washington, le président Donald Trump a déclaré s’être entretenu avec le gouverneur Jerry Brown afin «de lui dire que le gouvernement fédéral sera solidaire avec la Californie».

Le gouvernement a déclaré l’état de catastrophe naturelle en Californie.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!