AP

SONOMA, Calif. — Les autorités californiennes affirment avoir fait des progrès significatifs dans leur bataille contre les immenses incendies de forêt en cours dans le nord de l’État.

Les équipes de pompiers auraient réussi à gagner du terrain sur les flammes au pied des montagnes de la Sierra Nevada et seraient redéployées vers la région viticole.

Tard jeudi en Californie, le bilan des victimes s’était alourdi à 31 morts. Au moins quatre personnes auraient perdu la vie dans l’incendie au pied des montagnes.

Des centaines de personnes manquent encore à l’appel, plus de quatre jours après la naissance des incendies de forêt.

Les autorités du comté de Sonoma affirmaient être à la recherche des personnes portées disparues par leurs proches, mais bon nombre de ces individus habitent les zones d’incendie inaccessibles pour le moment.

Environ 400 personnes disparues sont recensées dans le comté de Sonoma, mais ces données peuvent inclure des doublons ou des noms de personnes qui se trouvent ailleurs en sécurité. Une équipe de 20 enquêteurs et d’autres membres des forces de l’ordre travaillent à la recherche des personnes disparues.

Un incendie fait rage à 160 kilomètres au nord de la vallée des vignobles où de nombreux petits incendies se sont déclarés dimanche soir dernier.

Le brasier qui sévit au pied de la Sierra Nevada aurait détruit plus de 100 résidences et forcé l’évacuation de 2500 personnes, alors que les flammes ont ravagé des milliers de résidences et de commerces dans la vallée viticole.

Selon les autorités, l’incendie aurait réduit en cendres 41 kilomètres carrés de superficie, mais près de la moitié de la surface serait maîtrisée par les équipes d’urgence.

Des dizaines de communautés et de municipalités de plus grande taille étaient toujours menacées, alors que les vents demeurent imprévisibles.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!