AP Sebastian Kurz

VIENNE — Le ministre autrichien des Affaires étrangères, Sebastian Kurz, a revendiqué dimanche la victoire de son parti lors des élections nationales, ce qui pourrait faire de lui le plus jeune chef de gouvernement de l’Europe.

Âgé de 31 ans, M. Kurz, le chef des chrétiens-démocrates (ÖVP) est en bonne position pour devenir chancelier de son pays. Son parti détient une bonne avance alors que les bulletins de vote ont presque tous été dépouillés. Il a fait campagne en prônant un durcissement des politiques contre l’immigration et les musulmans.

Quelque 800 000 votes par procuration n’ont pas été encore dépouillés. Les résultats définitifs seront annoncés au milieu de la semaine prochaine.

Selon le ministre de l’Intérieur Wolfgang Sobotkka, l’ÖVP a obtenu 31,4 pour cent des suffrages, une hausse de sept points de pourcentage par rapport à l’élection de 2013.

L’ÖVP pourrait former une coalition avec les populistes de droite du FPÖ qui ont reçu 27,4 pour cent des suffrages.

Le Parti social-démocrate, le partenaire de l’ÖVP dans l’actuel gouvernement de coalition, ne peut faire mieux que le troisième rang à 26,7 pour cent.

Le chancelier sortant, le social-démocrate Christian Kern, a reconnu sa défaite, affirmant que les électeurs se sont montrés plus sensibles aux positions anti-immigrants de la droite qu’aux appels à l’égalité sociale de sa formation.

Le Parti vert figure parmi les grands perdants de la soirée électorale. Selon les projections, les Verts ne seraient pas en mesure d’obtenir assez d’appuis pour être représentés au parlement. Ils n’ont récolté que 3,9 pour cent des suffrages, alors qu’il faut atteindre le pourcentage de 4 pour cent pour jouer un rôle au parlement. Il y a quatre ans, les écologistes avaient obtenu 12,42 pour cent des voix.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!