AP Photo/Michel Euler

PARIS — Faut-il blâmer les croissants? Les pâtisseries françaises et le beurre sont devenus si populaires à l’étranger qu’une pénurie de produits laitiers a été observée dans certains supermarchés français.

Le prix du beurre a crû de 60 pour cent en un an pour atteindre 6,7 euros (9,95 $ CA) par kilogramme en août. Une hausse qui crée des inquiétudes chez les exportateurs de pâtisseries et qui laisse planer un doute quant à la capacité du pays à rencontrer la demande à quelques semaines de la période des Fêtes.

La Bretagne et la Normandie ont, selon toute vraisemblance, été frappées de plein fouet par la pénurie de beurre, qui est aussi liée à une chute des réserves de lait en Europe.

Dominique Charge, qui est à la tête d’une coopérative laitière, a expliqué au micro de RTL que la demande de beurre est en hausse dans des économies émergentes comme la Chine et le Moyen-Orient.

Claude Margerin François, qui possède une petite entreprise spécialisée dans la pâtisserie, a mentionné à l’Associated Press qu’elle n’a pas été capable d’honorer des commandes passées depuis le Liban, la Chine et le Vietnam en raison de la pénurie.

«Je suis constamment à la recherche de beurre», a-t-elle dit.

Mme Margerin François a ainsi dû renvoyer huit employés.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!