The Associated Press

WASHINGTON — Aux États-Unis, un membre du clan Kennedy a réagi à l’annonce du président Trump qui a annoncé, samedi, qu’il ne prévoyait pas empêcher la publication de milliers de documents gouvernementaux inédits concernant l’assassinat de John F. Kennedy.

Ces documents ont été gardés secrets pendant plusieurs décennies.

Donald Trump a déclaré qu’à moins de recevoir d’autres renseignements, il permettrait l’ouverture du dossier JFK FILES.

Les archives nationales américaines ont donc jusqu’à jeudi pour diffuser les derniers documents liés au meurtre de l’ancien président.

Joe Kennedy III, petit neveu de JFK et représentant démocrate, a dit samedi qu’il n’avait aucune idée de l’information contenue dans ces documents et a ajouté qu’il aurait aimé que la Maison-Blanche avertisse sa famille avant de prendre la décision.

Donald Trump aurait toutefois pu bloquer la publication s’il avait eu des raisons de croire que cette décision pouvait nuire aux services de renseignement, aux corps policiers, aux opérations militaires ou à la politique étrangère du pays.

Sur le lot de documents, plus de 3000 n’ont jamais été rendus publics et 30 000 ont déjà été publiés, mais dans une version censurée.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!