Themba Hadebe Themba Hadebe / The Associated Press

EDMONTON — Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé d’annuler la désignation du président du Zimbabwe Robert Mugabe à titre d’ambassadeur de bonne volonté de l’organisation, après que celle-ci eut suscité de nombreuses critiques.

Tedros Ghebreyesus avait annoncé la semaine dernière lors d’une conférence en Uruguay sur les maladies non transmissibles que M. Mugabe avait accepté d’agir comme ambassadeur de bonne volonté sur cet enjeu.

Le premier ministre Justin Trudeau avait ajouté sa voix, samedi, à toutes celles qui condamnaient la nomination de M. Mugabe.

De passage à Edmonton, M. Trudeau a déclaré à des journalistes qu’il pensait qu’on lui avait raconté «une mauvaise blague du 1er avril» lorsqu’il a entendu cette nouvelle pour la première fois.

M. Trudeau estimait que la nomination était inacceptable. Les officiels canadiens devaient faire savoir l’insatisfaction canadienne à la communauté internationale.

Le directeur général a indiqué, dimanche, par communiqué, qu’il avait réfléchi ces derniers jours à la lumière des indignations et des préoccupations exprimées par des dirigeants dans le monde et des experts en santé, et qu’il avait pris la décision d’annuler la nomination.

Tedros Ghebreyesus a dit avoir révoqué la désignation de M. Mugabe dans l’intérêt supérieur de l’OMS, disant aussi avoir consulté le gouvernement du Zimbabwe relativement à sa décision.

M. Mugabe a fait l’objet de maintes condamnations pour son bilan en matière des droits de la personne. Il a aussi été critiqué pour avoir reçu des traitements médicaux à l’étranger, privant son pays de plusieurs millions de dollars.

Âgé de 93 ans, Robert Mugabe est président du Zimbabwe depuis 1980.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!