MOSCOU — L’éditrice adjointe de la principale station d’informations radiophoniques de Russie a été poignardée lundi par un homme qui a fait irruption dans ses studios, la plus récente attaque à viser des journalistes et des militants de l’opposition à Moscou.

L’assaillant est entré dans les locaux d’Ekho Moskvy — qui est souvent décrite comme la seule station radio indépendante du pays — et a poignardé Tatiana Felgenhauer au cou, a dit l’éditeur Alexeï Venediktov.

L’homme avait poivré un gardien de sécurité avant de monter jusqu’au 14e étage de l’édifice, où se trouvent les locaux de la station.

M. Venediktov a dit qu’il s’agissait d’une attaque délibérée et que l’homme savait ce qu’il faisait.

Mme Felgenhauer anime notamment une populaire émission matinale. Elle a été conduite à l’hôpital et sa vie n’est pas en danger, selon Ekho Moskvy.

Plusieurs dirigeants russes sont ulcérés par les reportages d’Ekho Moskvy, et ses journalistes ont souvent fait état de menaces de mort.

Une autre journaliste bien connue de la station, Yulia Latynina, a fui la Russie en septembre après l’incendie apparemment criminel de sa voiture.

La police de Moscou soupçonne que l’assaillant entretenait une rancune personnelle contre Mme Felgenhauer, selon ce que rapporte l’agence de presse Tass. Le bureau du procureur général de la Russie a dénoncé une attaque «scandaleuse» et promis d’enquêter.

Un reportage diffusé il y a deux semaines par la télévision publique Rossiya 24 accusait Ekho Moskvy d’être une «branche du département d’État des États-Unis» payée pour déstabiliser le pays avant l’élection présidentielle de mars.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!