AP

GENÈVE, Suisse — La communauté internationale s’est engagée lundi à verser 228 millions $ US en sommes additionnelles pour venir en aide aux quelque 600 000 Rohingyas qui ont trouvé refuge au Bangladesh depuis quelques mois.

Avant le début de la conférence d’une journée, gouvernements et organisations humanitaires avaient promis de contribuer 116 millions $ US aux efforts d’aide. Un total de 35 engagements de donateurs ont été pris, notamment de la part de l’Union européenne et d’une fondation saoudienne.

Les responsables onusiens ont fait état de divers montants au cours de la journée, lundi, avant d’indiquer un «grand total» de promesses cumulatives de près de 345 millions $ US.

L’ONU disait avoir besoin de 434 millions $ US pour venir en aide aux réfugiés rohingyas d’ici le mois de février.

D’autres contributions pourraient être annoncées au cours des prochains jours.

Quelque 600 000 Rohingyas musulmans ont fui vers le Bangladesh pour échapper à la violence et à la répression dont ils sont victimes dans l’État de Rakhine, dans le nord du Myanmar, depuis le mois d’août. L’ONU a évoqué un exemple classique de nettoyage ethnique.

Plus de la moitié des réfugiés sont des enfants.

«Aujourd’hui, nous unissons nos forces pour la cause juste. Les Rohingyas n’ont droit à rien de moins que n’importe quel autre être humain dans le monde. Ils ont droit à un avenir. Nous avons un devoir moral de donner un espoir à ces gens», a dit le commissaire de l’UE pour l’aide humanitaire et la gestion de crise, Christos Stylianides.

Note aux lecteurs: Version corrigée. Il faut bien lire que la communauté internationale promet 228 millions $ US, et non 234 millions $ US comme il était écrit précédemment.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!