Kim Hong-ji Kim Hong-ji / The Associated Press

SÉOUL, Corée, République de — Le président américain Donald Trump a abandonné mardi son ton belliqueux face à la Corée du Nord pour demander au dictateur nord-coréen Kim Jong-un de «revenir à la table (pour) conclure une entente».

Au premier jour de sa visite sur la péninsule coréenne, M. Trump a de nouveau exhorté Pyongyang à abandonner son programme d’armes nucléaires. Il s’est aussi dit sûr que «ultimement, tout va s’arranger», mais il n’a pas été plus précis.

Il a répété que les États-Unis n’hésiteront pas à avoir recours à la force militaire si c’est nécessaire, tout en ouvrant plus que jamais la porte à la diplomatie pour régler le conflit. M. Trump a dit qu’il serait «logique» pour la Corée du Nord d’en venir à une entente qui serait bonne à la fois pour son peuple et pour le monde.

Le président américain a déclaré, lors d’une conférence de presse avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in, qu’il a constaté «beaucoup de progrès» dans les pourparlers avec la Corée du Nord, mais il n’est pas allé jusqu’à dire qu’il est en faveur de négociations diplomatiques directes.

Il a mis en lumière les options militaires qui s’offrent aux États-Unis en rappelant que trois groupes opérationnels aéronavals et un sous-marin nucléaire ont été déployés dans la région. M. Trump a dit «espérer» qu’il n’aura jamais à utiliser cet arsenal.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!