Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations unies, Mark Lowcock, a prévenu mercredi que si la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite ne lève pas son blocus sur le Yémen, le pays en conflit fera face à la plus grande famine jamais vue dans le monde depuis plusieurs décennies, «avec des millions de victimes».

M. Lowcock a déclaré aux journalistes à la suite d’une présentation devant le Conseil de sécurité qu’il devait y avoir une reprise immédiate des vols réguliers vers les villes d’Aden et de Sanaa par les Nations unies et ses partenaires humanitaires. Il a aussi affirmé qu’il devait y avoir un accès immédiat à tous les ports, particulièrement pour la nourriture, le carburant et les médicaments.

La coalition a resserré son contrôle au Yémen cette semaine après qu’un tir d’un missile balistique par des rebelles houthis eut été intercepté près de la capitale saoudienne — un geste condamné par M. Lowcock et le Conseil de sécurité.

L’ONU a indiqué que les agences d’aide n’avaient reçu aucun avertissement de la décision de l’Arabie saoudite de fermer tous liens aériens, terrestres et portuaires avec le Yémen.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!