Evan Agostini/Invision/AP Charlie Rose

Huit femmes disent avoir été harcelées par le présentateur Charlie Rose, figure emblématique de la télévision américaine, alors qu’elles travaillaient pour lui ou qu’elles essayaient d’obtenir un emploi sur l’une de ses émissions, a rapporté le Washington Post, lundi.

Selon les témoignages recueillis par le quotidien américain, l’homme de 75 ans se serait promené nu devant les jeunes femmes – elles avaient de 21 à 37 ans au moment des faits allégués – et leur aurait fait des attouchements aux seins, aux fesses et aux parties génitales.

Les événements rapportés se seraient produits entre 1990 et 2011.

Dans un communiqué publié après la parution des révélations du Washington Post, Charlie Rose a admis la véracité de certains témoignages, mais a refusé de tous les reconnaître. «Il est essentiel que ces femmes sachent que je les entends et que je m’excuse sincèrement pour mon comportement inapproprié. Je suis terriblement embarrassé. J’ai agi de manière insensible à quelques reprises, et j’en accepte la responsabilité. Toutefois, je ne crois pas que la totalité des allégations sont exactes. J’ai toujours cru que mes actions reflétaient des sentiments étaient mutuels, même si je réalise aujourd’hui que j’avais tort», a répondu le journaliste.

Sur les huit femmes rencontrées par le quotidien, cinq ont demandé l’anonymat, craignant le pouvoir que l’animateur a sur leur carrière.

Depuis la parution de l’article, la journaliste Lizzie O’Leary, qui avait partagé un témoignage similaire au début du mois, mais n’avait pas nommé son agresseur, a admis qu’il s’agissait de Charlie Rose.

À la suite des allégations, CBS, Bloomberg et PBS, ont suspendu leurs collaborations avec le célèbre journaliste.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!