The Associated Press Saad Hariri.

BEYROUTH — Le premier ministre du Liban, Saad Hariri, a annoncé mercredi qu’il suspendait sa décision de démissionner de son poste.

Il a fait part de la nouvelle après être rentré au Liban et que le président du pays, Michel Aoun, lui ait demandé de la reconsidérer.

Le premier ministre a déclaré qu’il tenait à placer les intérêts collectifs du Liban au premier plan et qu’il entrevoyait avec optimisme l’établissement d’un partenariat avec le président Aoun.

Saad Hariri avait créé la surprise le 4 novembre dernier en annonçant sa démission alors qu’il séjournait en Arabie saoudite. Cette démission avait été refusée par le président Aoun qui avait expliqué qu’il n’accepterait le départ du premier ministre qu’après l’avoir rencontré en personne.

Saad Hariri a quitté l’Arabie saoudite samedi dernier pour se rendre à Paris où il a été accueilli à l’Élysée par le président de la France, Emmanuel Macron. Il est ensuite allé en Égypte avant de rentrer à Beyrouth mardi soir.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!