Thibault Camus Thibault Camus / The Associated Press

OUAGADOUGO, Burkina Faso — Le trafic des migrants africains est un «crime contre l’humanité», a déclaré mardi le président français Emmanuel Macron lors d’une visite au Burkina Faso.

Des images diffusées récemment par le réseau CNN montraient des migrants réduits en esclavage être vendus au plus offrant en Libye. Des migrants espèrent profiter du chaos qui règne en Libye pour traverser la Méditerranée et rejoindre l’Europe.

M. Macron a dit souhaiter que l’Afrique et l’Europe aident les populations coincées en Libye à rentrer chez elles. Il n’a pas fourni plus de détails, mais il pourrait le faire mercredi lors d’un sommet de l’Union européenne et de l’Union africaine en Côte d’Ivoire.

Les images de CNN ont semé l’émoi à travers l’Afrique de l’Ouest, où plusieurs migrants chassés par les changements climatiques ou le chômage arrivent à la recherche d’une meilleure vie.

Le Burkina Faso a déjà rappelé son ambassadeur en Libye, en déclarant que l’esclavage est «inacceptable» au 21e siècle.

M. Macron demande à la communauté internationale d’appuyer une nouvelle force militaire composée du Burkina Faso et de quatre autres puissances régionales pour répliquer à la menace djihadiste.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!