The Associated Press L'empereur Akihito

TOKYO — L’empereur du Japon Akihito, très admiré dans son pays, prévoit abdiquer le 30 avril 2019, à l’âge de 85 ans, a déclaré vendredi le gouvernement, annonçant la première démission du trône du chrysanthème en 200 ans.

Le fils aîné d’Akihito, le prince héritier Naruhito, montera sur le trône le jour suivant, le 1er mai 2019.

La décision a été prise vendredi lors d’une réunion du Conseil impérial, à laquelle participaient des politiciens, des fonctionnaires judiciaires et des membres de la famille impériale.

Akihito avait exprimé son désir d’abdiquer en 2016, citant son âge et sa santé.

Le premier ministre Shinzo Abe a déclaré aux journalistes qu’il faudra attendre au 8 décembre avant que son cabinet approuve formellement la décision:

«Je suis profondément ému de cette décision», a déclaré M. Abe.

Une loi permettant à Akihito d’abdiquer dans un délai qui ne dépasse pas trois ans a été promulguée plus tôt cette année.

Son désir de quitter le trône a ravivé un débat sur la monarchie du pays, vieille de 2000 ans, l’une des plus anciennes du monde. Sa décision a aussi suscité des discussions sur l’amélioration du statut des femmes membres de la monarchie japonaise. Les règles de succession actuelles interdisent aux femmes de succéder au trône du chrysanthème et les femmes perdent leur statut royal lorsqu’elles épousent une personne qui n’est pas issue de la noblesse.

Akihito avait 56 ans lorsqu’il monta sur le trône en janvier 1989 après la mort de son père, l’empereur Hirohito, débutant ainsi l’ère Heisei. Naruhito, le prince héritier, aura 59 ans lorsqu’il deviendra empereur.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!