NEW YORK — Les briseuses de silence qui ont dénoncé le harcèlement sexuel sont la «Personnalité de l’année 2017» du magazine Time.

Dans la foulée des allégations d’inconduite sexuelle lancées contre Harvey Weinstein, Kevin Spacey et des dizaines d’autres hommes, des millions de personnes à travers le monde ont raconté avoir été harcelées et agressées sexuellement.

Le magazine a salué ceux et celles qui ont «exposé les secrets, déplacé les réseaux de rumeurs vers les réseaux sociaux, pour nous avoir tous poussés à cesser d’accepter l’inacceptable». On retrouve à la une de la publication Ashley Judd, Taylor Swift et d’autres femmes qui affirment avoir été harcelées.

Le mouvement a éclaté spontanément en octobre quand l’actrice et militante Alyssa Milano, à la suggestion de l’ami d’un ami sur Facebook, a lancé sur Twitter: «Si vous avez été harcelées ou agressées sexuellement, écrivez ‘moi aussi’ en réponse à ce message». Le mot-clic a été repris près d’un million de fois en 48 heures.

Le mouvement #moiaussi a été créé sur Twitter par la militante Tarana Burke il y a près de dix ans pour attirer l’attention sur la violence sexuelle. Mme Milano a dit qu’elle ne savait rien de la contribution de Mme Burke quand elle a lancé son mouvement, et elle lui en a depuis donné tout le crédit.

Le choix de Time a été dévoilé mercredi matin lors de l’émission «Today» du réseau NBC. Celui qui animait cette émission depuis longtemps, Matt Lauer, a été congédié la semaine dernière en raison d’allégations de harcèlement.

L’animatrice de «Today», Savannah Guthrie, a reconnu mercredi que le choix de cette année «les touche de près», et elle a mentionné M. Lauer.

Mmes Burke et Milano ont participé ensemble à «Today», mercredi.

«Ce n’est qu’un début. Je dis depuis le commencement que ce n’est pas qu’un moment, c’est un mouvement, a dit Mme Burke. Le vrai travail commence maintenant.»

«En tant que femmes, nous devons nous appuyer mutuellement et nous tenir debout ensemble et dire ‘Ça suffit. C’est assez. Nous en avons assez’, a ajouté Mme Milano. Ça me paraît vital d’enclencher des mesures concrètes pour nous assurer que ça va continuer.»

Les présidents chinois Xi Jinping et américain Donald Trump ont été considérés. M. Trump a lui aussi été accusé d’inconduite sexuelle par de multiples femmes, mais il nie avoir quoi que ce soit à se reprocher.

Note aux lecteurs: Cette version précise que les briseuses de silences ont été choisies, et non le mouvement #moiaussi.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!