Mark Lennihan Mark Lennihan / The Associated Press

TOKYO — Des pirates informatiques ont apparemment volé des bitcoins d’une valeur de 70 M$US à une entreprise de Slovénie.

La valeur de la monnaie virtuelle a surpassé 17 000 $US jeudi, alors qu’elle s’apprête à faire son apparition sur d’importantes places financières américaines.

La firme NiceHash, qui mine des bitcoins au nom de ses clients, a révélé enquêter sur une brèche de sécurité. Elle a annoncé une interruption de ses activités pendant 24 heures, le temps de déterminer combien de bitcoins ont été volés.

La firme de recherche Coindesk croit toutefois qu’environ 4700 bitcoins ont été subtilisés, ce qui gonflerait la valeur du larcin à 70 M$US selon le prix sans précédent atteint jeudi.

NiceHash a dit coopérer avec l’enquête de la police et elle a demandé à ses utilisateurs de changer leurs mots de passe.

Des contrats à terme standardisés de bitcoins seront négociés à compter de dimanche soir sur le Chicago Board Options Exchange, puis plus tard ce mois-ci sur les plateformes du groupe CME.

Certains investisseurs sont de plus en plus convaincus du potentiel des bitcoins. Conséquemment, la valeur de la monnaie virtuelle a explosé depuis un an, passant d’environ 1000 $US en janvier à plus de 17 000 $US ces jours-ci. Elle a fait un bond de plus de 5000 $US depuis deux jours.

Le bitcoin est une monnaie virtuelle indépendante d’une banque ou d’un gouvernement. Elle permet à ses utilisateurs de dépenser quasiment en tout anonymat. Un bitcoin est créé quand un utilisateur le «mine» en partageant les ressources de son ordinateur pour valider les transactions des autres. L’utilisateur reçoit des bitcoins en retour. Le bitcoin peut aussi être acheté et vendu avec des dollars américains ou d’autres monnaies.

Le bitcoin est essentiellement une ligne de code informatique qui est validée numériquement chaque fois qu’elle passe d’un utilisateur à un autre. Les transactions peuvent rester anonymes, ce qui rend le bitcoin très populaire auprès des libertariens, des amateurs de technologies, des spéculateurs — et des criminels.

Un réseau d’utilisateurs sophistiqués appelés «mineurs» veille à l’intégrité du système en contribuant sa puissance informatique à une chaîne de blocs, soit un recueil mondial en temps réel de toutes les transactions en bitcoins. Cette chaîne de blocs empêche des individus malhonnêtes de dépenser le même bitcoin deux fois, et les mineurs reçoivent un bitcoin de temps en temps pour récompenser leur contribution. Tant que les mineurs veillent à l’intégrité de la chaîne de blocs, aucune contrefaçon ne devrait se produire.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!