PARIS — Dix-huit scientifiques spécialisés dans le climat, la plupart venant des États-Unis, ont remporté des bourses totalisant plusieurs millions d’euros pour venir s’installer en France et y poursuivre leur travail pour le reste du mandat présidentiel de Donald Trump.

Les bourses octroyées dans le cadre du programme «Make Our Planet Great Again» — une référence au slogan de campagne de M. Trump, «Make America Great Again» — font partie des efforts du président français Emmanuel Macron pour faire un contrepoids aux actions de M. Trump sur le climat. M. Macron avait annoncé le concours pour les scientifiques en juin, quelques heures après que le président américain eut déclaré que les États-Unis se retireraient de l’accord de Paris sur le climat.

Plus de 5000 personnes résidant dans environ 100 pays ont manifesté leur intérêt. Une majorité des candidats — et 13 des 18 lauréats — sont établis aux États-Unis.

M. Trump a exprimé son scepticisme à l’égard du réchauffement de la planète, et a affirmé que l’accord de Paris nuirait aux entreprises américaines.

M. Macron a affirmé, lundi, à Paris, à l’intention des lauréats, que la France serait à l’avant-plan pour compenser le manque de financement aux États-Unis des recherches sur les changements climatiques.

En entrevue avec l’Associated Press, la lauréate Camille Parmesan, de l’Université du Texas à Austin, a fait état des défis de financement pour les sciences du climat aux États-Unis, et l’impression que les chercheurs «doivent dissimuler ce qu’ils font réellement».

«(L’appel de M. Macron) m’a donné une telle stimulation sur le plan psychologique, d’avoir ce genre de soutien, de voir le chef d’État dire qu’il accorde de la valeur à ce que vous faites», a affirmé Mme Parmesan. Elle travaillera sur une station écologique expérimentale dans les Pyrénées pour étudier comment les changements climatiques provoqués par l’action humaine ont des effets sur la faune.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!