The Associated Press À Carpinteria

LOS ANGELES — La cendre tombait comme de la neige et la fumée imposante coupait le souffle des résidants, lundi, alors qu’un immense incendie de forêt dans le sud de la Californie a pris considérablement de l’ampleur, devenant le cinquième plus grand de l’histoire de l’État et faisant fuir bon nombre de personnes, dont plusieurs célébrités.

Des dizaines de milliers de personnes ont été contraintes de quitter leur domicile, les flammes frappant des villes entre des collines près de Santa Barbara, au coeur d’une semaine d’incendies de forêt attisés par les vents dans la région.

Avec d’épais nuages de fumée âcre, même des résidants ne faisant pas l’objet d’un ordre d’évacuation ont décidé de quitter les lieux, craignant une nouvelle fermeture d’une autoroute côtière clé, dont l’accès a été intermittent la semaine dernière.

Des responsables ont distribué des masques aux gens restés à Montecito, une localité cossue située à environ 120 kilomètres au nord-ouest de Los Angeles, où demeurent notamment Oprah Winfrey, Jeff Bridges et Drew Barrymore.

L’incendie a détruit plus de 750 bâtiments, ont indiqué des responsables. Le brasier a été partiellement maîtrisé après avoir dévasté près de 930 kilomètres carrés de boisés et de broussailles.

L’acteur Rob Lowe portait un masque en transmettant des images en direct, dimanche, de sa famille évacuant son domicile dans la fumée.

«Je prie pour les gens dans mon secteur», a-t-il indiqué à ses abonnés sur Instagram. «J’espère que tout le monde quitte sain et sauf comme nous, et merci pour les pensées et les prières. Et bonne chance aux pompiers, nous avons besoin de vous!»

L’entreprise ferroviaire publique Amtrak a cessé ses activités dans la ville de Santa Barbara, où l’église presque deux fois centenaire a fermé ses portes à cause des cendres et de la fumée. Les autorités ont lancé des alertes à répétition concernant la qualité de l’air et ont appelé les gens à demeurer à l’intérieur, à éviter les activités extérieures exigeantes et à ne rien faire qui puisse brasser les cendres.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!