The Associated Press Benjamin Netanyahou et Federica Mogherini

BRUXELLES — Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a appelé l’Union européenne, lundi, à appuyer une nouvelle initiative de paix des États-Unis au Proche-Orient, après que la décision unilatérale du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël eut suscité de nombreuses condamnations à l’international et des affrontements dans les territoires palestiniens.

M. Nétanyahou, lors une première visite officielle d’un premier ministre israélien aux bureaux de l’UE à Bruxelles en 22 ans, a affirmé aux journalistes que la reconnaissance accordée par M. Trump ne faisait ni plus ni moins que d’affirmer la réalité sur le terrain. Il a dit s’attendre à ce que plusieurs pays européens suivent dans la voie tracée par le président américain.

Toutefois, la directrice de la politique étrangère de l’UE, Federica Mogherini, qui a présidé aux discussions entre M. Nétanyahou et les ministres des Affaires étrangères de l’UE, a affirmé qu’aucun dirigeant européen ne prévoyait adopter une position comme celle du président des États-Unis.

M. Nétanyahou a soutenu qu’en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, le président Trump n’avait que «mis les faits carrément sur la table». «La paix se fonde sur la réalité», a-t-il ajouté.

Le premier ministre israélien a ajouté croire que la majorité des pays européens «déménageraient désormais leur ambassade à Jérusalem, et reconnaîtraient Jérusalem comme la capitale d’Israël».

Réagissant aux propos de M. Nétanyahou, Mme Mogherini a affirmé que les ministres de l’UE s’inquiétaient du geste posé par M. Trump.

«Nous ne souhaitons pas voir une administration américaine discréditée en ce qui a trait aux négociations au Proche-Orient», a-t-elle fait valoir.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!