BRUXELLES — L’Union européenne veut relier ses bases de données consacrées aux frontières, aux visas et aux empreintes digitales afin de mieux combattre le terrorisme et la criminalité internationale.

La Commission européenne a proposé mardi d’améliorer les systèmes d’information du bloc de 28 pays pour donner aux douaniers et à l’agence policière Europol un accès plus rapide à des données fiables.

Le commissaire Dimitris Avramopoulos a dit que ce projet vise «à combler les failles et éliminer les angles morts de nos systèmes d’information».

Les responsables des visas, de la police, des douanes et de la justice pourraient utiliser un seul guichet pour consulter les différentes bases de données auxquelles ils ont actuellement accès.

La Commission européenne assure que le changement ne nuirait pas à la protection des renseignements, mais qu’il faciliterait la contre-vérification des informations ou la détection des criminels qui utilisent de multiples identités.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!