Eric Feferberg Eric Feferberg / The Associated Press

PARIS — La formation politique de Marine Le Pen, la leader de l’extrême-droite française, est accusée d’avoir utilisé des fonds de l’Union européenne pour rémunérer des assistants parlementaires qui effectuaient des tâches politiques pour le compte du Front national.

Un responsable judiciaire a dit mardi que les accusations ont été déposées le 30 novembre, cinq mois après que Mme Le Pen elle-même eut été accusée.

En plus de Mme Le Pen, les enquêteurs croient que d’autres parlementaires du Front national ont utilisé des assistants parlementaires pour les activités politiques du parti, pendant qu’ils étaient rémunérés par le Parlement européen.

Un porte-parole du Front national a dit que ces allégations sont «sans fondements».

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!