LIBREVILLE, Gabon — Un homme a poignardé deux journalistes danois dans la capitale du Gabon, déclarant avoir voulu punir les États-Unis pour leurs attaques contre les musulmans, a indiqué le ministre gabonais de la Défense.

L’attaque s’est produite samedi alors que les deux reporters faisaient des emplettes dans un marché artisanal de Libreville, un lieu très fréquenté par les touristes.

Il s’agit du premier incident du genre à survenir au Gabon, un pays de l’Afrique occidentale où chrétiens et musulmans vivent pacifiquement.

Selon le ministre Etienne Massard Makaga, l’auteur de l’assaut, un homme âgé de 53 ans et originaire du Niger, a hurlé «Allah Akbar» avant de s’en prendre à ses victimes.

L’individu, qui vit au Gabon depuis 19 ans, a été immédiatement arrêté.

Interrogé par la police, le suspect a dit avoir agi par représailles contre les États-Unis pour leurs attaques à l’endroit des musulmans et pour avoir reconnu Jérusalem comme étant la capitale d’Israël, a ajouté M. Makaga.

Les journalistes, un homme et une femme qui travailleraient pour National Geographic, ont été transportés à l’hôpital. L’homme, qui a été grièvement blessé, a subi une opération et repose aux soins intensifs, a précisé un porte-parole du gouvernement gabonais.

Riche en pétrole, le Gabon est reconnu pour sa faune, qui comprend les derniers éléphants de forêt de l’Afrique.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!