The Associated Press Des jeunes migrants syriens à Chypre.

NEW YORK — Quelque 258 millions de personnes ont quitté leur pays natal et vivent maintenant ailleurs, soit une hausse de 49 pour cent depuis 2000, selon un rapport dévoilé lundi par les Nations unies.

Le rapport biennal publié lors de la Journée internationale des migrants précise que les migrants internationaux composent aujourd’hui 3,4 pour cent de la population mondiale, comparativement à 2,8 pour cent en 2000.

Le département des Affaires économiques et sociales des Nations unies révèle que les pays riches accueillaient 64 pour cent des migrants internationaux en 2017, soit quelque 164 millions de personnes.

Cette année, les deux tiers des migrants habitaient 20 pays, selon le rapport. La majorité d’entre eux, soit 49,8 millions de personnes représentant 19 pour cent du total, habitent les États-Unis. L’Arabie saoudite, l’Allemagne et la Russie prennent les trois places suivantes. Le Royaume-Uni arrive en cinquième position avec près de neuf millions de migrants.

Le rapport indique enfin que sans l’apport des migrants, la population de l’Europe aurait reculé entre 2000 et 2015.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!