WASHINGTON — La majorité républicaine au Sénat américain est passée à 51 contre 49, mercredi, avec l’assermentation de deux sénateurs démocrates, ce qui compliquera les efforts des républicains pour faire progresser leur ordre du jour législatif avant les élections de mi-mandat de novembre.

Le vice-président Mike Pence a fait prêter serment à Doug Jones, de l’Alabama, et à Tina Smith, du Minnesota.

M. Jones est le premier démocrate de l’Alabama à être élu au Sénat américain en un quart de siècle. Il a remporté une élection spéciale contre le républicain Roy Moore, qui a fait l’objet d’accusations d’inconduite sexuelle durant la campagne.

Son arrivée rendra plus difficile la tâche du leader de la majorité républicaine à la chambre haute, Mitch McConnell, lui qui a pour mission de faire avancer l’ordre du jour de son parti et de défendre les nominations du président Donald Trump.

Mme Smith, ancienne lieutenante-gouverneure du Minnesota, remplace le démocrate Al Franken, qui a démissionné à la suite d’allégations de nature sexuelle. Sa présence fait passer à 22 le nombre de sénatrices actuellement en poste, un record historique.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!