JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — Un navire appartenant à une entreprise américaine a pris le chemin de l’océan Indien dans l’espoir de reprendre sous peu les recherches pour le vol 370 de Malaysia Airlines qui a disparu sans laisser de trace dans la région il y a plus de trois ans.

Même si Ocean Infinity n’a toujours pas signé de contrat avec le gouvernement malaisien, le vaisseau «Seabed Constructor» a quitté le port sud-africain de Durban mardi dans le cadre du plan de la compagnie pour repérer des débris dans le sud de l’océan Indien. Le navire est doté de sous-marins inhabités qui peuvent descendre à de grandes profondeurs.

Dans un communiqué, Ocean Infinity a dit avoir décidé de profiter du beau temps pour rapprocher son vaisseau de la zone de recherche potentielle afin de gagner du temps quand le contrat lui aura été officiellement octroyé.

Le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai, a précisé que son gouvernement négociait avec l’entreprise et ferait une annonce à ce sujet la semaine prochaine.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines s’est volatilisé le 8 mars 2014 peu de temps après avoir décollé de Kuala Lumpur à destination de Pékin. Il transportait 277 passagers et 12 membres d’équipage.

Les gouvernements de la Malaisie, de la Chine et de l’Australie ont mis fin aux recherches officielles le 17 janvier 2016 après 1046 jours.

Dans son rapport final sur la question, le bureau australien de la sécurité des transports reconnaît que les autorités n’ont fait aucun progrès dans leur quête pour découvrir les causes de la disparition de l’avion et son emplacement exact.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!