LAHORE, Pakistan — Une foule en colère après le viol et le meurtre d’une fillette de huit ans a attaqué un commissariat de police et un édifice gouvernemental voisin dans l’est de la province pakistanaise du Punjab mercredi, provoquant des affrontements qui ont fait au moins deux morts et plusieurs blessés.

La flambée de colère a éclaté dans la ville de Kasur quelques heures seulement avant les funérailles de la petite Zainab Ansari, dans une affaire qui suscite l’indignation à travers le pays.

La fillette est disparue la semaine dernière en chemin vers une école coranique, pendant que ses parents étaient absents. Son corps a été retrouvé dans les ordures mardi. La police affirme qu’elle avait été enlevée, violée et tuée.

Un représentant de la police dit que six fillettes ont été agressées à Kasur au cours des derniers mois et les autorités tentent maintenant de déterminer si les crimes sont reliés.

Des militants ont dénoncé sur les réseaux sociaux un gouvernement qui n’a encore épinglé aucun suspect.

Des images diffusées par la télévision locale montrent des policiers qui tirent des coups de semonce, mais aussi en direction des manifestants, pour tenter de les repousser. Un policier demande à un collègue de cesser de tirer, sans résultat. Le chef de la police de Kasur a refusé de dire si les deux personnes tuées l’ont été par les balles de ses hommes.

Le juge en chef du plus haut tribunal de la ville de Lahore a ordonné mercredi la tenue d’une enquête pour élucider le meurtre de Zainab. Les commerçants de Kasur ont fermé leurs portes pour témoigner de leur colère.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!