Lee Jin-man / The Associated Press

PÉKIN, Chine — Les échanges commerciaux entre la Chine et la Corée du Nord ont plongé de 50% en décembre, dans la foulée du resserrement des sanctions imposées par l’ONU à Pyongyang en raison de ses programmes nucléaire et de missiles.

La Corée du Nord obtient essentiellement tous ses biens et toute son énergie de la Chine.

Pékin a sabré dans les ventes de pétrole au Nord. Il a aussi ordonné la fermeture de toutes les entreprises nord-coréennes sur son territoire, renvoyé chez eux les travailleurs migrants et interdit l’achat de produits nord-coréens comme le charbon, les textiles et les fruits de mer.

Les importations chinoises de produits nord-coréens se sont effondrées de 81,6%, à 54M$US, tandis que les exportations reculaient de 23,4% à 260M$US, selon un porte-parole de l’agence chinoise des douanes.

En vertu de restrictions annoncées le 5 janvier, les compagnies chinoises ne peuvent exporter chaque année plus de quatre millions de barils de pétrole et 500 000 barils de produits pétroliers raffinés vers le Nord. Il leur est aussi interdit d’alimenter les programmes militaire ou d’armements de Pyongyang.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!