MANILLE, Philippines — Le volcan le plus actif des Philippines continuait mercredi à cracher de la lave, des cendres et de la fumée.

Cette éruption spectaculaire, mais de plus en plus dangereuse, a chassé plus de 74 000 villageois vers des abris d’urgence.

Les responsables se préparent maintenant à une catastrophe humanitaire qui pourrait s’étirer sur plusieurs mois.

Au moins quatre explosions ont retenti mercredi. De la lave et des cendres ont été projetées jusqu’à trois kilomètres du cratère du mont Mayon.

Des coulées de pyroclastites — des gaz et des débris volcaniques surchauffés capables d’incinérer tout ce qu’ils touchent — se sont propagées à cinq kilomètres du cratère dans un secteur, selon des experts philippins.

Un responsable de la sécurité civile a évoqué un «cauchemar logistique».

Les éruptions précédentes du mont Mayon portent à croire que celle-ci pourrait durer de deux à quatre mois. Des mesures seront prises pour permettre aux enfants de poursuivre leur éducation et aux fermiers de veiller sur leur bétail.

L’armée a fort à faire pour empêcher des villageois inquiets de rentrer chez eux. Un responsable a suggéré de couper l’alimentation en eau et en électricité des villages évacués pour décourager les résidants d’y retourner.

On ne rapporte pas de décès ou de blessures dans l’immédiat. Plusieurs vols intérieurs ont été annulés.

Le mont Mayon se trouve à 340 kilomètres au sud-est de Manille. Son éruption connue la plus meurtrière, en 1814, avait fait plus de 1200 morts et enseveli la ville de Cagsawa. Le beffroi de l’église de pierre de Cagsawa est toujours visible au-dessus du sol.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!