LANSING, Mich. — Un médecin du sport au Michigan a été condamné à une peine de 40 à 175 ans de prison pour avoir agressé sexuellement des gymnastes et d’autres femmes et filles.

La peine imposée à Larry Nassar a été prononcée mercredi à l’issue d’une audience exceptionnelle de sept jours qui a vu défiler plus de 150 victimes ou certains de leurs proches, dont des athlètes olympiques.

Les victimes ont livré des témoignages troublants face à l’accusé, au palais de justice de Lansing, au Michigan. Le docteur Nassar était à l’emploi de l’Université d’État du Michigan, mais aussi de la Fédération américaine de gymnastique, qui forme les athlètes olympiques.

Larry Nassar avait plaidé coupable aux accusations d’avoir agressé sexuellement sept femmes dans la région de Lansing de 1998 à 2015, mais les audiences de détermination de la peine étaient ouvertes à toutes les victimes qui avaient porté plainte contre lui.

Les victimes ont raconté que le médecin les avait touchées de façon inappropriée alors qu’elles étaient étendues sur une table de soins, souffrant de blessures diverses.

Le médecin a déclaré aux victimes, mercredi, qu’«aucun mot» ne pouvait décrire à quel point il était désolé.

En prononçant la peine, la juge Rosemarie Aquilina a dit à l’inculpé: «Je viens tout juste de signer votre arrêt de mort.»

«Ces agressions étaient préméditées, méticuleuses, perfides, manipulatrices, répugnantes. Vous ne méritez pas de sortir de prison un jour. Vous n’avez rien fait pour contrôler ces pulsions, et partout où vous irez, vous sèmerez la destruction auprès des personnes plus vulnérables (…) C’est un honneur et un privilège de vous condamner», a laissé tomber la juge.

Des applaudissements ont retenti dans la salle d’audience après le prononcé de la peine.

Larry Nassar avait déjà été condamné à une peine de 60 ans de prison pour des crimes liés à la pornographie juvénile.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!