John Raoux/Associated Press

CAP CANAVERAL, Fla. — La firme spatiale américaine SpaceX a lancé mardi la fusée Falcon Heavy, pour son premier vol d’essai, transportant avec elle une voiture décapotable rouge qui doit se diriger tout droit vers Mars.

La fusée a été propulsée au même endroit utilisé par la NASA il y a 50 ans pour envoyer des hommes vers la Lune. La Falcon Heavy est devenue avec son lancement la fusée la plus puissante actuellement en service.

Les trois pousseurs et les 27 moteurs répartis en trois groupes de neuf se sont activés au Kennedy Space Center, alors que des milliers de personnes observaient la scène sur les plages, les ponts et les routes environnantes. Le lancement a été retardé de plus de deux heures en raison des forts vents.

Les deux pousseurs extérieurs — eux-mêmes recyclés de vols précédents d’une fusée Falcon 9 — se sont détachés comme prévu pour se poser, à la verticale, sur une base voisine de l’armée de l’air. Impossible de savoir pour l’instant si le pousseur central, qui doit atterrir sur une plateforme qui flotte dans l’Atlantique, avait fait de même.

Le patron de SpaceX, l’inventeur et homme d’affaires Elon Musk, a placé son cabriolet décapotable rouge cerise Tesla Roadster à bord la fusée, avec un faux astronaute derrière le volant. L’astronaute a été baptisé «Starman» et la chanson «Space Oddity», de David Bowie, a servi de trame sonore au lancement.

Si tout se déroule comme prévu, la capsule sera placée sur une orbite héliocentrique qui s’étirera jusqu’à la planète Mars — pour le prochain milliard d’années. M. Musk prévoit installer une colonie permanente sur Mars au cours des prochaines années.

La veille du lancement, M. Musk avait dit aux journalistes qu’il avait tout fait pour assurer le succès de l’opération et qu’il était en paix avec ce qui allait arriver, peu importe le résultat. Plus le vol sera long, plus l’entreprise en saura davantage sur la fusée, a-t-il indiqué.

Elon Musk a déjà vécu un accident avec la Falcon 9s, dont l’une avait explosé lors d’un essai d’allumage. La Falcon Heavy est une combinaison de trois Falcon 9s, que l’entreprise utilise pour envoyer des réserves à la Station spatiale internationale et à ses satellites mobiles. Space X a réutilisé ses pousseurs pour économiser sur les coûts de lancement.

Plusieurs clients, dont l’armée de l’air américaine, comptent sur la Falcon Heavy pour placer leurs lourds satellites en orbite.

La voiture devra faire face à d’innombrables épreuves avant d’entrer en orbite autour du Soleil. D’abord, elle doit survivre au lancement, et plus tard, elle devra s’adapter aux changements cosmiques. Plus tard, la voiture devra se faire propulser pour entrer en orbite.

Si tout se passe bien, la Roadster sera dans les alentours de Mars dans six mois, selon M. Musk. La voiture pourrait voyager entre la Terre et Mars pendant un milliard d’années.

M. Musk a reconnu qu’elle pourrait arriver «assez près» de Mars, ajoutant que les risques d’écrasement étaient mineurs.

La Falcon Heavy est conçue pour transporter uniquement des marchandises. M. Musk planche actuellement sur une fusée encore plus puissante qui pourrait transporter des astronautes et l’infrastructure requise pour construire des camps sur la Lune, sur des astéroïdes et éventuellement sur Mars.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!