Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

PYEONGCHANG, Corée, République de — La Norvège a réalisé un tour du chapeau au skiathlon 30 km chez les hommes aux Jeux olympiques de Pyeongchang, dimanche, pendant que le vétéran patineur de vitesse néerlandais Sven Kramer a conservé son titre olympique au 5000 mètres.

Simen Hestad Krueger, pourtant victime d’une chute en début de course, s’est échappé à 4 km de l’arrivée pour s’adjuger la victoire devant ses coéquipiers norvégiens Martin Johnsrud Sundby et Hans Christer Holund.

Avant-dernier après le premier kilomètre, il a su trouver les ressources pour revenir dans la course et attaquer en fin de parcours.

«C’est un sentiment indescriptible, a reconnu Krueger le nouveau champion olympique de 24 ans qui disputait sa toute première course olympique­. C’est une merveilleuse journée, mais je l’ai démarrée de la pire des façons avec cette chute après 100m et ce bâton cassé. J’étais bon dernier et il me fallait changer mes plans pour rattraper les gars devant. Quand je l’ai fait, je me suis dit ‘Ok prends un tour, deux tours, trois tours, mets-toi dans le coup et essaye quelque chose dans la dernière boucle.’»

Kramer, lui, a ajouté à sa légende en s’imposant pour la troisième fois consécutive au 5000 mètres avec un record olympique à la clé. Il a largement devancé le Canadien Ted-Jan Bloemen et le Norvégien Sverre Lund Pedersen, départagé au millième de seconde pour l’argent et le bronze.

Il est le premier patineur de l’histoire des Jeux olympiques à gagner la même épreuve trois fois de suite. Son huitième podium lui permet de dépasser les vedettes des années 1920 et 1930, le Finlandais Clas Thunberg et le Norvégien Ivar Ballangrud, qui avaient gagné sept médailles aux Jeux d’hiver. Son 4e titre le rapproche du record de Clas Thunberg et de l’Américain Eric Heiden, cinq médailles d’or.

«J’ai eu la chance que la plupart des patineurs sont partis avant moi, a noté Kramer. J’ai vu qu’ils partaient vraiment vite, avec 28 secondes au tour. J’ai pu continuer en dessous des 29 secondes, et c’est ce qui m’a amené à ce chrono. C’est génial de battre le record olympique. Tous les quatre ans, je progresse, et c’est beau à voir!»

En surf des neiges, l’Américaine Redmond Gerard a offert aux États-Unis leur première médaille d’or de ces jeux en remportant l’épreuve de slopestyle, devant deux Canadiens, Maxence Parrot et Mark McMorris.

À 17 ans et à ses premiers jeux, Gerard s’est imposé à son troisième essai mais il lui a fallu attendre avant de célébrer. Dernier à s’exécuter, Parrot a en effet réussi une magnifique performance à sa dernière tentative qui lui a finalement valu la médaille d’argent.

«J’étais très content d’avoir pris la tête. Et puis Max (Parrot) a fait une assez bonne descente, je me suis posé des questions, a reconnu Gerard. Mais vous savez, les juges ont leur façon de voir et je suis surexcité!»

Dans des conditions difficiles en raison du vent, l’Allemand Andreas Wellinger a réalisé un énorme deuxième saut en finale au tremplin pour enlever la médaille d’or devant les Norvégiens Johann Andre Forfang et Robert Johansson.

La descente masculine n’a justement pu avoir lieu en raison de ces forts vents, reportant l’épreuve reine des Jeux olympiques qui donne habituellement le coup d’envoi du programme alpin. Les organisateurs ont déclaré qu’ils tenteraient maintenant de présenter la descente masculine, jeudi.

En bosses, Perrine Laffont est devenue la première médaillée d’or française, battant Justine Dufour-Lapointe et la Kazakhe Yulia Galysheva, dans cet ordre.

L’Autrichien David Gleirscher a prévalu en luge, devant l’Américain Chris Mazdzer et l’Allemand Johannes Ludwig.

Au biathlon, le 10 km a envoyé une onde de choc dans la discipline. Ce qu’on attendait comme une lutte entre Martin Fourcade et Johannes Thingnes Boe a plutôt donné un podium composé de l’Allemand Arnd Peiffer, du Tchèque Michal Krcmar et de l’Italien Dominik Windisch.

Fourcade, classé numéro un au monde, a fini huitième et Thingnes Boe, classé deuxième, a fini 31e. Ils ont raté trois et quatre cibles, respectivement.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!