DAKAR, Sénégal — L’ancienne présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf a remporté le prix Ibrahim de la bonne gouvernance en Afrique, d’une valeur de 5 millions $ US.

Ce prix est décerné par la Fondation Mo Ibrahim pour saluer ceux qui servent de modèle, sur un continent où certains leaders s’accrochent au pouvoir pendant des décennies.

Mme Sirleaf est une lauréate du prix Nobel de la paix et la première femme à servir comme présidente en Afrique. Elle devient aussi la première femme, et seulement la cinquième personne, à recevoir le prix Ibrahim depuis sa création en 2006.

Le comité a salué lundi le leadership «extraordinaire et transformateur» de Mme Sirleaf face à des défis «sans précédent».

Mme Sirleaf a dirigé le Liberia entre 2006 et 2017, dans la foulée d’une guerre civile sanglante. Elle a aussi guidé le pays pendant une épidémie d’Ebola qui a fait quelque 5000 morts en 2014-2015.

Elle a cédé le pouvoir au président George Weah en janvier.

Mme Sirleaf a été critiquée pour ne pas avoir lutté avec suffisamment d’énergie contre la corruption. La Fondation Mo Ibrahim souligne toutefois que depuis 2006, le Liberia est le seul des 54 pays d’Afrique à avoir amélioré son score dans chaque catégorie et sous-catégorie de l’indice Ibrahim de gouvernance.

Les candidats sont les dirigeants ou gouvernements africains qui ont quitté le pouvoir depuis trois ans, qui avaient été élus démocratiquement et qui ont conclu leurs mandats constitutionnels. Ils doivent aussi avoir témoigné d’un «leadership exceptionnel».

Le premier lauréat avait été Nelson Mandela en 2007.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!