WASHINGTON — Le procureur spécial Robert Mueller et son équipe ont porté des accusations additionnelles, jeudi, envers l’ancien directeur de la campagne électorale de Donald Trump, Paul Manafort, et l’un de ses partenaires d’affaires.

Les nouveaux chefs sont contenus dans un acte d’accusation déposé par un grand jury fédéral à Alexandria, en Virginie.

Ces nouvelles accusations, qui étaient attendues, concernent des allégations de fraude fiscale et haussent à 30 millions $ US le montant d’argent que M. Manafort est accusé d’avoir blanchi dans des paradis fiscaux. Ces chefs portent sur la même conduite qui a été reprochée à M. Manafort et à son associé de longue date, Rick Gates, dans les accusations portées l’an dernier à Washington.

La semaine dernière, le procureur Mueller avait porté des accusations contre 13 Russes soupçonnés d’avoir participé à un vaste complot pour miner l’élection présidentielle américaine.

Les accusations contre MM. Manafort et Gates ne sont pas liées aux allégations d’inconduite de l’équipe de campagne électorale de M. Trump. Ils sont accusés d’avoir dirigé une campagne secrète de lobbyisme à Washington au nom d’intérêts ukrainiens prorusses.

Les deux hommes ont plaidé non coupable après les premières accusations déposées en octobre.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!