Le président Donald Trump n’a jamais proposé de renvoyer en Inde les quelque trois millions d’Autochtones («American Indians», en anglais) qui habitent aux États-Unis, quoi qu’en dise un site satirique qui cite de faux gazouillis du président.

Le texte mis en ligne par le site The Postillon affirme que M. Trump signera un décret ordonnant la déportation des Autochtones pour améliorer la sécurité nationale.

Le texte ajoute que M. Trump a appris auprès de membres de son gouvernement que les Autochtones ne détiennent pas «les documents d’immigration appropriés».

Les fausses citations sont attribuées au réseau Fox News. Deux faux gazouillis, en date du 13 février 2017, n’ont jamais été publiés sur le compte du président.

Le texte est accompagné d’une photo de M. Trump qui s’adresse, l’an dernier, à des soldats de la base aérienne MacDill, en Floride.

Le président avait bel et bien, à ce moment, demandé des mesures plus strictes pour bloquer «ceux qui voudraient nous détruire et détruire notre pays», mais il n’avait rien dit au sujet des Autochtones, les premiers humains à s’être installés en Amérique du Nord.

Les Autochtones ont obtenu la citoyenneté américaine en 1924.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!