Steve Gonzales Steve Gonzales / The Associated Press

HOUSTON — La production de pétrole des États-Unis comblera environ 80 pour cent de la demande mondiale au cours des cinq prochaines années, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIÉ).

L’organisation prédit que l’augmentation de la production américaine compensera pour le fléchissement de la production de l’OPEP.

L’agence parisienne indique lundi, dans son rapport annuel sur le marché du pétrole, que l’explosion de la production américaine est le changement le plus important à être survenu depuis le rapport de l’an dernier.

Les producteurs de pétrole ont battu en retraite quand les prix se sont effondrés entre 2014 et 2016. On craint donc que les dépenses consacrées à l’exploration n’aient pas été suffisantes, ce qui pourrait éventuellement provoquer une pénurie et gonfler les prix.

L’AIÉ prédit que l’écart entre la capacité de production et la demande attendue tombera d’ici cinq ans à son niveau le plus bas depuis 2007 — l’année pendant laquelle le cours du pétrole a bondi à près de 150 $ US le baril aux États-Unis. Le cours actuel est d’environ la moitié.

L’agence a dit lundi que la demande mondiale augmentera d’environ 7 pour cent d’ici 2023, à quelque 104,7 millions de barils de pétrole par jour. La capacité mondiale de production devrait à ce moment être d’environ 107 millions de barils par jour.

L’OPEP ne prévoit qu’une augmentation timide de sa production d’ici 2023 en raison de l’effondrement de la production au Venezuela.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!