PARIS — Le plus haut tribunal de l’Union européenne a ordonné mercredi à Jean-Marie Le Pen et à un autre dirigeant du Front national de rembourser au Parlement européen près de 600 000 euros versés en salaires à des adjoints parlementaires présumés.

La décision rendue mercredi par la Cour européenne de Justice donne raison au Parlement européen, qui voulait récupérer l’argent auprès de M. Le Pen et de Bruno Gollnisch. Les deux politiciens tentaient de faire casser la décision du Parlement.

M. Le Pen devra rembourser plus de 320 000 euros dépensés par le Parlement entre 2009 et 2014 pour rémunérer un membre de son entourage embauché comme adjoint parlementaire. M. Gollnisch devra rembourser près de 276 000 euros.

Et l’affaire n’est pas terminée: les procureurs français enquêtent sur une vingtaine de dossiers de fonds qui auraient été dépensés incorrectement pas des politiciens de droite et de gauche.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!