Jacquelyn Martin Jacquelyn Martin / The Associated Press

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a annoncé tôt mardi, sur Twitter, le congédiement du secrétaire d’État Rex Tillerson, qui sera remplacé par l’actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Alors que les congédiements se multiplient à la Maison-Blanche, l’annonce du départ de Rex Tillerson a été faite moins de quatre heures après son retour d’une mission en Afrique. M. Tillerson n’a pas rencontré le président, mardi.

Citant l’exemple de l’accord nucléaire iranien, Donald Trump a dit que M. Tillerson et lui ne pensaient pas la même chose sur plusieurs dossiers.

«Nous étions en désaccord», a résumé M. Trump. «Je crois que Rex sera beaucoup plus heureux maintenant.»

Dans la salle d’informations du département d’État, mardi, Rex Tillerson avait la voix tremblotante en évoquant ce qu’il considère comme des succès lors de son année comme secrétaire d’État, dont les sanctions économiques sur la Corée du Nord et la nouvelle stratégie sur l’Afghanistan.

«Je vais maintenant retourner à ma vie privée, en tant que citoyen privé; un Américain fier, fier de l’occasion que j’ai eue de servir mon pays», a-t-il déclaré.

Il n’a pas mentionné Donald Trump, sauf pour dire qu’il avait discuté au téléphone avec le président mardi.

Pour l’instant, c’est le secrétaire d’État adjoint, John Sullivan, qui prendra les commandes du département jusqu’à la confirmation de Mike Pompeo.

Un représentant de la Maison-Blanche a expliqué sous le couvert de l’anonymat que M. Trump souhaitait la mise en place d’une nouvelle équipe à l’aube de discussions avec la Corée du Nord et de différentes négociations commerciales.

Des tensions existaient apparemment entre M. Trump et M. Tillerson pratiquement depuis le jour où l’ancien patron de la pétrolière Exxon Mobile a accepté de prendre la tête de la diplomatie américaine.

Un dirigeant du département d’État, le sous-secrétaire Steve Goldstein, a dit que M. Trump n’a fourni aucune explication à M. Tillerson. Il a ajouté que ce dernier avait l’intention de demeurer en poste puisqu’il avait l’impression qu’il faisait progresser la sécurité nationale des États-Unis.

Deux représentants de la Maison-Blanche ont indiqué, toujours sous le couvert de l’anonymat, que M. Tillerson a été informé de son congédiement vendredi dernier. M. Goldstein réfute cette version des faits.

Steve Goldstein a lui aussi été congédié après avoir fait ces commentaires.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!