AP Les obus tirés par les insurgés sont tombés sur un marché de Damas.

BEYROUTH — Une attaque au mortier a fait au moins 44 morts à Damas, rapporte mercredi la presse officielle, ce qui en fait une des attaques les plus mortelles dans la capitale depuis le début de la guerre civile syrienne il y a sept ans.

Les obus tirés par les insurgés sont tombés sur un marché. L’Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, établit plutôt à 43 morts le bilan de l’attaque de mardi, dont 11 combattants du gouvernement.

Des images montrent des gens qui hurlent au travers des corps et des mannequins éparpillés.

Le gouvernement affirme que l’attaque a été perpétrée par les rebelles qui sévissent dans la Ghouta orientale, une banlieue de Damas où les forces du régime ont lancé une offensive impitoyable.

Le directeur d’un hôpital de Damas a dit à la télévision syrienne que l’attaque a aussi fait 35 blessés, dont six qui sont touchés très grièvement. La plupart des victimes seraient des femmes et des enfants.

Des témoins ont raconté que les obus ont commencé à pleuvoir alors que le marché était bondé à la veille de la fête des Mères, qui correspond au Moyen-Orient avec le début du printemps.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!