NEW YORK — Des procureurs américains ont dévoilé mardi une partie de la preuve dont ils disposent contre le narcotrafiquant Joaquín «El Chapo» Guzmán.

Une note du gouvernement fait état de meurtres, de gestes de torture, d’enlèvements, d’évasions et même d’une tentative d’importer sept tonnes de cocaïne cachées dans des contenants de piments jalapeño.

Le document ajoute que la preuve démontre que M. Guzmán a participé, en 1992, à une fusillade qui a fait six morts dans une boîte de nuit de Puerto Vallarta, selon ce que rapporte le New York Times.

L’avocat de M. Guzmán a indiqué qu’il répondra à la note «en temps utile», après en avoir pris connaissance.

Les procureurs assurent avoir en leur possession des photos satellitaires de M. Guzmán et de ses activités, des grands livres, des dizaines de vidéos, des milliers de courriels et d’appels téléphoniques interceptés, et plus de 300 000 pages de documents.

Lundi, la défense de M. Guzmán avait demandé les dossiers criminels de la quarantaine de témoins que les procureurs comptent appeler, notamment des trafiquants de drogue, des messagers, des hommes de main et des comptables.

Le procès doit avoir lieu en septembre à Brooklyn.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!