Hassan Ammar Hassan Ammar / The Associated Press

BEYROUTH — Des inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques sont arrivés dans la ville de Douma, en Syrie, pour enquêter sur la présumée attaque chimique du 7 avril, a annoncé l’agence de presse officielle syrienne.

Les inspecteurs sont entrés dans Douma mardi, après être arrivés en Syrie samedi.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, qui estiment que le gouvernement syrien est responsable de cette attaque, ont mené samedi des frappes ciblées visant des installations militaires syriennes en guise de représailles.

La Syrie et la Russie, alliée du régime de Bachar el-Assad, ont nié qu’une attaque chimique ait eu lieu à Douma. Les Russes sont allés encore plus loin, accusant les Britanniques d’avoir inventé une «fausse» attaque chimique.

Douma était la dernière ville tenue par les rebelles dans la région de la Ghouta orientale, en périphérie de Damas, jusqu’à leur reddition au lendemain de l’attaque chimique alléguée.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!