PARIS — Le milliardaire français Vincent Bolloré a été placé mardi en garde à vue dans une affaire de corruption en Afrique.

Le groupe Bolloré est actif dans de multiples secteurs, comme les transports, les médias et le pétrole, et compte quelque 80 000 employés à travers le monde.

M. Bolloré a été arrêté à Nanterre, en banlieue de Paris, en compagnie d’autres dirigeants de son empire, a indiqué un responsable judiciaire sous le couvert de l’anonymat.

Le Groupe Bolloré a indiqué par voie de communiqué qu’il est «heureux de coopérer pleinement avec la justice pour rétablir la réalité des faits».

L’affaire porte sur des concessions portuaires obtenues par le Groupe Bolloré en Guinée et au Togo. La compagnie est soupçonnée d’avoir utilisé sa filiale de communications, Havas, pour offrir des services à rabais aux leaders africains, qui auraient ensuite octroyé les concessions portuaires à une autre filiale.

Le Groupe Bolloré dément formellement que sa filiale logistique, SDV Afrique, ait commis des irrégularités. Il ajoute que Havas a fait preuve d’une «transparence irréprochable».

Le Groupe Bolloré assure avoir obtenu ces contrats en raison de sa longue expérience en Afrique, dont des investissements de plus de deux milliards d’euros depuis huit ans.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!