Getty Images/iStockphoto

TOKYO — L’Association japonaise de sumo entend consulter des experts et le public concernant sa politique controversée qui interdit aux femmes de se rendre sur une arène de sumo.

L’association a été vertement critiquée au début du mois d’avril quand elle a obligé des infirmières à quitter le ring, alors qu’elles tentaient de réanimer un élu qui venait de s’effondrer pendant son allocution, à Kyoto.

Les deux femmes s’étaient ruées dans l’arène pour porter secours au maire de la ville de Maizuru. Au moment où elles donnaient les soins nécessaires à l’homme de 67 ans avant l’arrivée des ambulanciers, un responsable de l’Association de sumo a ordonné qu’elles sortent du ring.

Le maire a finalement survécu à un accident cardio-vasculaire.

Le directeur de l’Association japonaise de sumo a par la suite présenté ses excuses, précisant que les décision d’expulser les deux femmes avait été «inappropriée».

L’arène de sumo est considérée comme sacrée dans ce sport exclusivement masculin.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!