AP Donald Trump

SÉOUL, Corée, République de — Le conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump affirme que la libération par la Corée du Nord de trois détenus américains représenterait une «démonstration de sa sincérité» en vue d’un sommet historique entre M. Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

M. Trump avait déjà dit que les États-Unis s’efforçaient de faire libérer les trois Américains.

Le conseiller à la sécurité nationale John Bolton a déclaré dimanche à l’émission «Face the Nation» de CBS qu’une décision par Pyongyang de libérer ces détenus serait une «démonstration de sa sincérité» en prévision d’une rencontre entre M. Trump et Kim Jong-un, dont la date n’a pas encore été déterminée.

M. Bolton a affirmé que l’administration Trump attendait de voir quels seraient les prochains gestes posés par la Corée du Nord.

Le secrétaire d’État Mike Pompeo avait discuté du sort des trois Américains avec Kim Jong-un plus tôt ce mois-ci lorsqu’il s’était rendu au pays à titre de directeur de la CIA.

Pyongyang fermera son site d’essais nucléaires au mois de mai selon Séoul

Séoul a indiqué que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prévoit de fermer le site d’essais nucléaires du pays au mois de mai et qu’il compte aussi révéler le processus de fermeture aux experts et aux journalistes américains et sud-coréens.

Le porte-parole présidentiel de la Corée du Sud, Yoon Young-Chan, a déclaré dimanche que Kim Jong-un avait fait ces commentaires lors de son sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in, vendredi.

Kim Jong-un a aussi affirmé au président sud-coréen lors de leur sommet historique vendredi que la Corée du Nord n’aurait pas besoin de conserver des armes nucléaires si Washington s’engage à mettre fin officiellement à la Guerre de Corée de 1950 à 1953 et à signer un pacte de non-agression avec Pyongyang, a indiqué un porte-parole présidentiel.

Bien qu’il y ait des questions en suspens sur une véritable volonté de la Corée du Nord de renoncer à ses armes nucléaires en vue de négociations avec les États-Unis, les commentaires de Kim Jong-un constituent la reconnaissance la plus explicite à ce jour de Pyongyang que la dénucléarisation signifierait de restituer les armes.

Yoon Young-Chan a également indiqué que le dirigeant nord-coréen a déclaré que le président Donald Trump apprendra qu’il n’est «pas le type de personne» à tirer des missiles vers les États-Unis. La réunion entre Kim Jong-un et Donald Trump est prévue pour le mois de mai ou juin.

Yoon Young-Chan a aussi dit que la Corée du Nord prévoit également de réajuster son fuseau horaire actuel pour qu’il corresponde à celui de la Corée du Sud.

En 2015, la Corée du Nord avait annoncé l’adoption d’une nouvelle « heure de Pyongyang », en retardant ses pendules de 30 minutes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!