AP

WASHINGTON — Une compagnie associée à un milliardaire russe a donné 500 000$US à Michael Cohen, l’avocat personnel de Donald Trump, quelques mois seulement après qu’il eut acheté le silence de la vedette porno Stormy Daniels, a indiqué mardi l’avocat de cette dernière.

Michael Avenatti a ajouté que des centaines de milliers de dollars provenant de compagnies comme Novartis, AT&T et Korea Aerospace — qui font toutes des affaires avec le gouvernement américain — sont également tombés dans les coffres de M. Cohen.

M. Avenatti n’a pas dévoilé la source de ses informations, mais dans une note de sept pages il détaille des virements télégraphiques entrant et sortant du compte que M. Cohen a utilisé pour verser 130 000$US à Mme Daniels.

Des documents financiers consultés par l’Associated Press mardi semblent corroborer ses dires.

La note explique que le milliardaire russe Viktor Vekselberg et son cousin ont effectué huit virements totalisant 500 000$US à la compagnie de M. Cohen, Essential Consultants, entre janvier et août 2017. La raison de ces paiements n’est pas connue.

La note de M. Avenatti ajoute que ces montants ont été virés par Columbus Nova, une firme américaine d’investissement affiliée au groupe Renova, qui est contrôlé par M. Vekselberg.

Le patron de Columbus Nova a reconnu avoir retenu les services de M. Cohen à titre de consultant après l’élection de M. Trump, mais assure que cela n’avait rien à voir avec M. Vekselberg.

AT&T a expliqué avoir retenu les services d’Essential Consultants afin de mieux comprendre les rouages de la nouvelle administration.

La fortune de M. Vekselberg est évaluée à 14,6G$US. L’administration Trump lui a imposé des sanctions le mois dernier.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!