BEYROUTH — L’envoyé spécial de l’Organisation des Nations unies en Syrie sonne l’alarme face à une escalade d’affrontements entre les forces régionales et internationales dans ce pays ravagé par la guerre.

Staffan de Mistura a déclaré au Conseil de sécurité de l’ONU, mercredi, que de récents événements semblent dessiner une «inquiétante trajectoire» de confrontations plus fréquentes et plus violentes en Syrie.

Le mois dernier, la coalition des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France a effectué des frappes aériennes contre des installations suspectées de contenir des armes chimiques après avoir conclu que le gouvernement syrien était à l’origine d’une attaque au gaz toxique à Douma, en banlieue de Damas. Une accusation qu’a niée le régime de Bachar al-Assad.

La semaine dernière, Israël a attaqué des dizaines de cibles iraniennes en Syrie. Israël a dit répliquer à des tirs de roquettes de l’Iran qui visaient ses positions de défense sur le plateau du Golan. L’Iran a condamné les attaques d’Israël.

Staffan de Mistura affirme qu’il est devenu «critique» de désamorcer ces tensions entre puissances internationales sur le territoire syrien.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!