shutterstock

Un tribunal italien a convoqué les parents de Benito, un petit garçon de 14 mois, pour les obliger de changer le prénom de leur enfant, donné en l’honneur du grand-père qui s’appelait déjà Benito.

Il est encore souvent d’usage en Italie de donner aux enfants le prénom d’un grand-parent. Mais le problème de ce petit Benito, c’est que son nom de famille est Mussolini, ce qui fait de lui un homonyme du dictateur fasciste italien (1883-1945) même s’il n’a aucun lien de parenté avec ce dernier.

C’était un peu trop pour le tribunal de Gênes, qui a convoqué les parents, écrit le quotidien la Gazzetta di Parma.

En Italie, l’affaire rappelle le débat qui dégénère dans le film «Il nome del figlio», adaptation italienne à succès du film français «Le prénom», où un homme s’amuse à faire croire à ses amis qu’il veut appeler son fils Benito.

Récemment, les médias italiens se sont aussi fait l’écho de la convocation d’autres parents à Milan: ils avaient appelé leur fille «Blu» (bleu), un prénom qui selon le parquet ne convient pas au genre de l’enfant.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!