Getty Images/iStockphoto

YAOUNDÉ, Cameroun — Un tribunal militaire du Cameroun a imposé des peines de prison sévères à sept activistes anglophones, notamment pour terrorisme.

Ils devront purger de 10 à 15 ans d’emprisonnement. Le gouvernement du Cameroun, un pays majoritairement francophone, a accusé les sept individus d’être des «séparatistes armés» ayant l’intention de déstabiliser le pays.

Les avocats de la défense ont indiqué qu’ils porteraient les causes en appel.

Ces activistes ont été arrêtés en novembre 2016 quand la crise a débuté dans les régions anglophones du Cameroun. La minorité anglophone se plaint de la dominance des francophones et de la marginalisation de la communauté anglophone, qui représente 20 pour cent des 25 millions d’habitants.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!